26 décembre 2017

Elephant man - Dessin mine de plomb 2018     EPICERIE FINE (delicatessen)     Galerie Christel Wagner, Frankfort, Allemagne   -     https://www.christel-wagner-galerie.de/     du 16.O3.2018 au 21.04. 2018       “Un dessin réussi prête à rire. Quand il est vraiment réussi, il prête à penser. S’il prête à rire et à penser, alors c’est un excellent dessin. ” (Tignous)              Epicerie Fine -... [Lire la suite]
Posté par J Devreux à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2017

  Curiosity kills the cat huile sur toile 2017
Posté par J Devreux à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mars 2017

  Les fenêtres qui parlentProposition des « Couples improbables » de Jacqueline Devreux « Les fenêtres qui parlent » est une performance photographique faite à Roubaix en collaboration avec La plus petite galerie du monde (ou presque).À cette occasion, la galerie me donne l’occasion de lancer mon projet « Les couples improbables » avec en casting tous les habitants de la rue des Arts et des rues environnantes!Les... [Lire la suite]
Posté par J Devreux à 12:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2017

Le chat - huile sur toile - 2017 - 170x130 cm   Exposition à venir Galerie Pierre Hallet Bruxelles -publication d'un catalogue pour l'évènement-     Le chat (conte de la nuit) - Huile sur papier marouflé- 2016 - 65x50cm   Naissance d'une Nation - huile sur toile - 120x100cm 2016/17 Tête à tête avec Sarah - huile sur toile - 2016                   Butterfly - huile sur papier -  2017
Posté par J Devreux à 10:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2017

La ligne noir huile sur papier - 2017 100x70cm
Posté par J Devreux à 04:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2017

Tête à tête huile sur toile 2016/17
Posté par J Devreux à 04:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 février 2017

  The toyshuile sur papier marouflé - 2017Galerie Rauchfeld, Paris“L'hirondelle, le jouet préféré du vent.” (j.Renard)       Visages et corps huile sur toile 2017         Il est des peintures qui nous hantent, qui ouvrent nos portes secrètes. Interrogeant le féminin, la diffraction de l’identité, ses masques, les scènes du désir, les terres du fantasme, de la mémoire, les peintures et dessins de Jacqueline Devreux délivrent des sortilèges... [Lire la suite]
Posté par J Devreux à 04:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2017

Posté par J Devreux à 08:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2017

La pianiste huile sur toile   Il est des peintures qui nous hantent, qui ouvrent nos portes secrètes. Interrogeant le féminin, la diffraction de l’identité, ses masques, les scènes du désir, les terres du fantasme, de la mémoire, les peintures et dessins de Jacqueline Devreux délivrent des sortilèges hypnotiques. Chargés d’une intense présence qui nous désarçonne, ses portraits se voient soumis à un processus d’effacement. Les visages en proie au flou, à la dissipation, la subtile palette chromatique nimbée d’un phénomène... [Lire la suite]
Posté par J Devreux à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mai 2016

                  Je Ma Muse “ Femininity  […] could be worn like a mask. The reader would have good reason to wonder where the limit lies between authentic femininity and masquerade.What I think […], is that there is no difference ; completely or superficially, it’s the same thing”[1].  Je Ma Muse, declension of self-portraits leaning more towards autofiction than autobiography, poses the question of the being, of the border between reality and... [Lire la suite]
Posté par J Devreux à 05:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]